NaturaXtrem 2018 - Séné (56) le 03/02/2018

Aller en bas

NaturaXtrem 2018 - Séné (56) le 03/02/2018

Message par Daniel_56 le Lun 5 Fév 2018 - 20:16

Tu verras c’est sympa ! Ca change ! Ce sera une expérience nouvelle ! Tu ne le regretteras pas !

Voilà comment d’autres membres du club m’ont décidé à m’inscrire à l’épreuve du 10 km en marche nordique de NaturaXtrem à Séné (près de Vannes - Morbihan), le samedi 3 février 2018. Et puis avec un nom qui "claque" comme cela, c'est sûrement bien.

Donc samedi matin, je me lève, prêt pour de nouvelles aventures. Rendez-vous à Séné à 9h00 avec le club pour la sortie hebdomadaire. Il pleuviote, mais la météo annonce une embellie dans la matinée. Et puis, ce ne sont pas quelques gouttes de pluies qui vont décourager des bretons. Nous sommes une vingtaine à partir et très rapidement 2 groupes se forment. Contrairement à mon habitude, je reste dans celui de derrière pour tenir compagnie à ma femme (qui marche un peu moins vite que moi). C’est ma première sortie avec mes chaussures Newfell nordic walk 500 (la version imperméable). Après avoir longuement hésité dans le magasin, j’ai pris une taille 46 comme pour mes Newfell 900, mais je sentais qu’elles étaient un poil plus grandes et l’impression se confirme dans les premières centaines de mètres.
Au bout de 20 minutes la pluie s’arrête, mais le ciel reste très gris. Le premier groupe a pris de l'avance et a disparu devant nous. Je reste avec le second groupe qui, au bout de 4 km, rebrousse chemin sous un ciel toujours menaçant. Sur le retour, la pluie refait son apparition. Revenus à notre point de départ, nous commençons quelques étirements, mais la pluie qui est de plus en plus forte nous force à nous précipiter dans les voitures. Fin de séance avec 8 km parcourus, trempé et ... une petite ampoule au talon du pied droit.
A part mon ampoule, je suis en pleine forme après cette petite sortie matinale où je me suis volontairement économisé car l’épreuve de marche nordique du NaturaXtrem est toujours devant moi.

Retour sur la commune de Séné en fin d’après-midi (avec un Compeed collé au talon). Il y a eu un peu de soleil dans l’après-midi, mais là, il pleut à nouveau. Le ciel est bien sombre, et s’il semble vouloir se dégager après l'averse, l’obscurité n’est pas loin avec l’arrivée de la nuit. Les choses sérieuses vont pouvoir (enfin) commencer car le NaturaXtrem est une épreuve … nocturne. Je me retrouve dans un gymnase avec 2 amies du club, tous prêts à vivre une nouvelle expérience. L’organisation a balisé une boucle d’une bonne dizaine de kilomètres et propose une  épreuve de course de 20km (2 tours), une autre de 10 km et une marche nordique de 10 km. Les départs (et arrivées) se font à l’intérieur du gymnase. Nous profitons de cet espace accueillant pour finir de nous apprêter et faire quelques exercices d’échauffements.
Il n’y a finalement pas tellement de marcheurs (on sera 52 au départ). Je pensais d'ailleurs qu’il y aurait plus de représentants du club mais finalement nous ne sommes que 3 a tenté l'aventure. Probablement que la pluie annoncée pour cette journée, mais également l’obligation de porter des embouts (la zone que nous allons parcourir est classée Natura 2000) en ont dissuadé quelques un(e)s.



Le départ du 20 km est donné à 19h15. A 19h30, ce sont les coureurs et marcheurs du 10 km qui s’élancent ensemble. En quelques mètres, nous passons de la lumière à la nuit, d’un espace accueillant et chauffé à un air humide et plutôt frais (6-7°C) agrémenté d’un peu de vent. Mais c’est pour cela que nous sommes venus. Je n’ai pas trop d’idée du parcours mais comme je sais qu’il y aura du monde devant moi, je ne suis pas très inquiet. A intervalle régulier on aperçoit des flèches fluorescentes qui indiquent le chemin. J’ai décidé de partir assez vite et de tenir. 10 km ça n’est pas très long. Un petit coup d’œil sur ma montre au bout d’un kilomètre, je suis à 6,9 km/h. Vu qu’on a un peu piétiné au départ, je sens que le rythme actuel est plus élevé. Au kilomètre 2, ma moyenne est de 7,2 km/h (et j’ai parcouru le 2nd kilomètre à 7,5km/h). Ca va vite (tout est bien sûr relatif, mais pour moi ça va vite) ! Il ne pleut plus et le ciel est même dégagé maintenant. Le chemin est large, parsemé de quelques flaques d’eau, mais bien viabilisé. Sur notre droite on aperçoit le bras de mer qui nous sépare de la ville de Vannes dont on voit les lumières au loin. En fait, nous sommes sur le parcours de l’épreuve de l’Ultramarin sauf que nous le parcourons à l’envers. Ca me rappelle de bons souvenirs.
Je me suis rapidement calé sur le rythme d’un marcheur (ou une marcheuse) qui a un vêtement avec une bande verticale dans le dos et deux bandes obliques sur les épaules qui font comme deux petites ailes. L’allure reste soutenue autour de 7,5 km/h et je m’approche bientôt de la moitié du parcours ("Port Anna" pour les locaux).  Avant cela nous traversons un petit chantier naval avant d’attaquer un escalier d’une quinzaine de marches. J’avais déjà perdu une bonnes vingtaine de mètres sur mon marcheur ailé pour me ravitailler en eau, mais l’escalier va m’être fatal : alors que mon marcheur s’envole, je coince sur la première marche un peu haute et j’ai du mal à relancer la machine. Derrière le chemin se rétrécit et se met à tourner. Mon marcheur ailé disparait de ma vue.

La seconde partie du parcours se fait sur le sentier côtier le long du Golfe du Morbihan. De jour c’est très joli, mais de nuit, on n’y voit rien du tout. Et comme je me suis fait lâché, il faut désormais que je fasse attention à la signalisation. Heureusement, l’organisation a très bien fait son travail et c’est assez facile de trouver son chemin. Je parcours quasiment seul les 2 kilomètres suivants à 7,4 km/h de moyenne. Le chemin est maintenant plus étroit, plus humide, plus boueux. Il y a du monde derrière moi, mais j’aperçois aussi à nouveau des lampes devant moi dans les parties les plus droites. Les écarts se resserrent derrière et devant. Une marcheuse me double, puis deux marcheurs (dont un à la technique un peu douteuse). Dans leurs pas, je double deux marcheurs. Nous commençons également à être rattrapés par les coureurs du 20 km qui en sont à leur deuxième tour. Le terrain est devenu difficile, très glissant, avec de grosses flaques d’eau (eau douce , eau de mer ? on ne sait pas trop). Au KM 9, ma vitesse passe sous les 7km/h et pourtant je donne tout ce que j’ai. La boue gicle sous les chaussures.
Devant moi l'allure a également ralenti car j’ai à nouveau à portée de vue mon marcheur ailé. Je me fixe pour objectif de le rattraper. Le chemin redevient plus praticable et je fais mon meilleur kilomètre en 7’51’’ (7,6 km/h).  Le marcheur ailé n’est plus qu’à quelques mètres devant moi, mais lui non plus ne traine pas alors que nous approchons du gymnase. Prêt à jeter toutes mes forces dans la bataille, je m’attends à une fin épique alors que nous devons encore contourner un terrain de foot avec une zone particulièrement boueuse et grasse. Mais la bataille n’aura pas lieu …
En effet, dans une zone en devers et particulièrement glissante mon adversaire d’un soir dérape et se retrouve dans la boue. Je m’arrête et m’inquiète de son sort : elle me répond (car finalement c’était une femme) que cela va, et se relève en jurant que plus jamais elle ne fera cette épreuve. Manifestement, elle n’a plus le cœur à vouloir se battre. Je la dépasse donc sans gloire pour terminer ce parcours de 10,7 km en 1h27’30’’ (soit 7,3 km/h de moyenne).



Je suis ravi de ma performance, même si je sais que je suis loin derrière les premiers. Je suis resté bien concentré pendant toute ma course et je n’ai rien lâché, même lorsque je me suis retrouvé tout seul. Mes entrainements réguliers sont en train de payer.



Mais 2 amies de club arrivent quelques minutes après moi. L’une d’entre elle a également chuté le long du terrain de foot. Moi j’y ai juste perdu un embout de bâton (pas très grave, sauf que pour cette paire je n’en avais pas d’avance). Elles ont également très bien marché et sont ravies de cette expérience.  Car finalement, même si le terrain était un peu difficile, gras et gorgé d’eau, ce ne sont pas quelques gouttes de pluies qui vont effrayer des breton(ne)s.

Nous profitons de la bonne soupe préparée par les bénévoles de l’organisation, grignotons quelques douceurs locales (quatre quart, palets, et autre friandises bretonnes) avant de rentrer prendre une bonne douche bien méritée (désolé pour les podiums et les tirages au sort de lots). On reviendra !


_________________
Daniel_56

Daniel_56

Date d'inscription : 11/09/2017
Localisation : Golfe du Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: NaturaXtrem 2018 - Séné (56) le 03/02/2018

Message par maupiti le Mar 6 Fév 2018 - 14:35

Félicitations @Daniel_56 super sortie et super reportage. Comme tu dis, le podium c'est pour une autre fois..
Pour tes chaussures il faut que tu nous dise les couleurs d'origine car sur la photo on a du mal à distinguer tout cela.

maupiti

Date d'inscription : 18/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: NaturaXtrem 2018 - Séné (56) le 03/02/2018

Message par mICHEL02 le Mar 6 Fév 2018 - 21:12

Cool, joli récit et belle perf' Daniel, à l'aspect des chaussures, ça devait bien coller...pas facile de marcher dans ces conditions. Mais l'essentiel c'est de se donner du plaisir, je sens que ça a été le cas cheers

mICHEL02

Date d'inscription : 15/08/2017
Age : 66
Localisation : HIRSON 02

Revenir en haut Aller en bas

Re: NaturaXtrem 2018 - Séné (56) le 03/02/2018

Message par Foncine le Mer 7 Fév 2018 - 3:49

Un super récit qui donne envie de participer à des épreuves de Marche nordique 
Merci et beaux progrès aussi

_________________
Foncine
avatar
Foncine

Date d'inscription : 13/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: NaturaXtrem 2018 - Séné (56) le 03/02/2018

Message par Daniel_56 le Mer 14 Fév 2018 - 18:28

Merci à vous Very Happy
Et cela fait 10 points gagnés au Challenge Nordique Bretagne : je suis aux portes du Top 200 (207eme exactement).
Bon, plus beaucoup d'épreuves dans le 56 d'ici la fin de la saison (une en juin, les autres épreuves sont un peu loin de chez moi et je n'irai que si le club se déplace en groupe).

_________________
Daniel_56

Daniel_56

Date d'inscription : 11/09/2017
Localisation : Golfe du Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: NaturaXtrem 2018 - Séné (56) le 03/02/2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum