Marche nordique du Haras de Hennebont

Aller en bas

Marche nordique du Haras de Hennebont

Message par Daniel_56 le Mar 12 Déc 2017 - 3:12

Edition 2017 (10/12/2017)

Hennebont (Henbont en breton ce qui signifie vieux pont) est une ville de 15.500 habitants située au bord de la rivière Le Blavet qui se jette dans l’océan atlantique quelques kilomètres plus loin au niveau de Lorient.
Cette ancienne place forte (le célèbre chevalier Du Guesclin en a fait le siège victorieusement pour déloger les anglais lors de la guerre de 100 ans), est également une ville industrielle avec une importante fonderie. En 1857, les haras nationaux s’installent sur le site d’une ancienne abbaye au milieu d’un grand parc. C’est là que j’ai rendez-vous ce dimanche 10 décembre de bon matin pour le Trail / marche nordique du Haras d’Hennebont. Je ne connaissais cette ville que de nom, mais grâce à mon ami Google j’en savais un peu plus avant de m’y rendre.
Quelques photos d’Hennebont « sous le soleil ».





Le haras national d'Hennebont vu du ciel


Initialement, je n’avais pas prévu de participer à cette épreuve, mais motivé par quelques camarades du club de marche qui avaient participé à l’édition précédente, je m’étais laissé convaincre de faire le déplacement pour participer à une belle sortie en équipe. Malheureusement, les blessures des uns, et surtout des prévisions météorologiques peu engageantes vont faire tomber la motivation du groupe. A 6h40 le verdict tombe : je ferai du covoiturage… tout seul. Depuis le milieu de la nuit c’est la tempête et il pleut.  Je leur ai pourtant dit que je croyais à une accalmie dans la matinée, mais c’est vrai que pour le moment, mon message relève plus de l’incantation que d’autre chose.

Je pars donc seul défendre les couleurs du club. La route est bien mouillée mais il ne pleut plus. Quand j’arrive sur place vers 8h20 le ciel commence à s’éclaircir mais reste très nuageux. Je récupère mon dossard, commence à m’échauffer. Le vent est un peu moins fort, le ciel est moins menaçant, la température tout à fait supportable (9-10°C). Je me mets en T-shirt au dernier moment si bien que j’ai failli rater le départ. Au moins je n’aurai pas eu le temps de me refroidir sur la ligne de départ.

Nous voilà donc parti pour un parcours de 15 km réputé vallonné (c’est ce que mes camarades m’ont annoncé) avec un temps qui reste incertain et surement beaucoup d’humidité sur les chemins. Pour le moment, je ne cherche surtout pas à me mêler aux premiers qui sont bien trop rapides pour moi. Mon objectif est de trouver mon rythme, d’identifier ceux qui auront une allure proche de la mienne pour en faire des compagnons de marche. Au bout de quelques centaines de mètres parcourus dans le parc du haras je jette un coup d’œil sur ma montre : 7,4 km/h ! C’est beaucoup trop rapide pour moi, je ralentis et je laisse passer une bonne dizaine de coureurs. On franchit une petite bosse avant de revenir sur notre point de départ, de sortir du parc (km 2) et de poursuivre le long du Blavet sur l’ancien chemin de halage vers le centre ville. Les premiers ont déjà pris pas mal d’avance puisqu’on les voit de l’autre côté de la rive. On franchit un effet un pont (km 3) pour traverser la rivière et poursuivre sur une portion de route pendant 700 m. Pour l’instant, c’est plutôt plat et j’ai stabilisé ma vitesse autour de 7 km/h. Puis tout d’un coup, on quitte la route pour emprunter un chemin qui s’élève au milieu des bois : les choses sérieuses commencent !

1 km plus loin, on monte encore et j’ai considérablement réduit mon allure (10’30’’ soit 5,7 km/h dans cette montée). J’ai laissé filer quelques marcheurs et je m’accroche derrière un homme et une femme qui marchent à une dizaine de mètres devant moi. Le chemin se poursuit dans les bois, alternant montées / descentes. La progression n’est pas toujours aisée car le terrain est très gras. Si les bâtons crochent bien dans le sol, le pied se dérobe parfois provoquant des à-coups dans la foulée. Au milieu d’un petit raidillon un tronc d’arbre barre le chemin : je le franchis au ralenti. Un peu plus loin (vers le km 6 environ) se trouve le premier ravitaillement. Mes deux compagnons toujours devant moi s’arrêtent et je les double. Devant moi, personne en vue et je dois faire l’éclaireur. Heureusement, le balisage est excellent et il y a régulièrement des bénévoles. Le terrain est toujours très gras et accidenté … pas favorable pour les poids lourds dont je fais partie (j’essaie de revenir à 2 chiffres sur la balance, mais c’est pas gagné). Je passe le ravitaillement numéro 2 (vers le km 8 ) sans m’arrêter. Derrière je sens que je suis rattrapé par plusieurs marcheurs. Le couple que j’ai dépassé au premier ravitaillement reste derrière (pour le moment) mais un autre couple de marcheur me dépasse. Je suis à la peine et je marche à peine à 6,3 km/h sur cette zone. Un peu plus loin une femme me double et mes 2 compagnons qui lui ont emboité le pas me dépassent égalent. Dur, dur …

Au troisième ravitaillement (vers le km 10), je me dirige vers la table pour voir ce qu’il y a : j’ai besoin d’un petit remontant (c’est plus psychologique qu’autre chose). Délaissant les chips et les raisins secs, je jette mon dévolue sur 2 abricots secs. Question hydratation, pas de soucis car je suis parti avec ma poche à eau sur le dos et je bois régulièrement. J’ai toujours en vue les 5 marcheurs qui m’ont dépassé et je m’accroche. Un quatrième ravitaillement est installé assez proche du précédent (vers le km 11) : les organisateurs ont vraiment pris soin de nous.  Je profite d’un lacet défait pour rattraper mes 2 compagnons. C’est décidé, je ne dois plus les lâcher.

Après un 12ème kilomètre à nouveau difficile (parcouru à 5,8 km/h), nous rejoignons (enfin) un chemin plus large, beaucoup plus sec qui descend gentiment vers la rivière. La cadence s’accélère et je reprends un bon rythme derrière mes 2 compagnons. Nous parcourons le 13eme kilomètre En 8’06’’ (7,4 km/h). Une fois revenu au bord de la rivière, nous la traversons sur un petit barrage fermé à son extrémité par une écluse. Nous poursuivons le long de la rivière sur le chemin de halage, puis dans les bois. Le terrain est désormais bien plat et nous rattrapons la femme qui nous avait doublé précédemment. Nous la dépassons tous les trois juste avant de rentrer dans le parc du haras. Encore 200 m et c’est l’arrivée. Je laisse mes deux compagnons franchir la ligne ensemble devant moi puis nous échangeons quelques mots sympathiques à propos de cette fin de course qui nous a revigoré. Je suis content d’en finir après 2h16’08’’ mais je suis un peu déçu de ma vitesse moyenne de 6,5 km/h. Le premier est arrivé depuis plus de 33 minutes.

Les traileurs ayant déjà  terminé leurs parcours (il y avait un 8 et un 14 km), l’organisation a commencé à annoncer les podiums avant que les derniers marcheurs arrivent. Il ne fait pas très chaud (malgré la bonne soupe de légume que j’ai dégustée à l’arrivée) et le ciel se fait à nouveau menaçant. Je reste pour voir les podiums de la marche nordique. Je fais quelques photos. Puis, alors que je regagne ma voiture, il se met à tomber quelques gouttes. Je ferai tout mon trajet retour sous la pluie. Finalement nous avons eu de la chance avec le temps.

Podium chez les hommes :
1- Olivier Guillemin (V1) en 1h43’19’’
2- Yvon Morin (V2) en 1h46’08’’
3- Jean-Yves Jaunet (V2) en 1h’49’33’’



Podium chez les femmes :
1- Nathalie Jaunet (V2) en 1h49’33’’ (3ème au scratch)
2- Armelle Faucheux (V2) en 1h55’57’’
3- Sylvia Salon (V2) en 1h55’58’’
Remise de coupe à Nathalie jaunet par le maire d'Hennebont




Les résultats des premiers


Je termine 51ème sur 63 participants classés (il y avait 79 inscrits mais certains ne sont pas venus découragés par le temps). Même si ma vitesse moyenne est un peu décevante, je suis finalement assez content de ma marche. C’était dur sur un terrain glissant et malgré un départ trop rapide, j’ai finalement pas trop mal géré le reste du parcours que je découvrais.
Cerise sur le gâteau, je gagne mes premiers points au Challenge Nordique Bretagne (CNB) ce qui était finalement mon principal objectif du jour. Je profite probablement du faible nombre de participants, mais je me dis que je les ai bien mérités. Lors de ma précédente marche chronométrée à St Nolff, j’avais loupé mon entrée au classement de seulement quelques places (3 places si j’ai bien compris le fonctionnement de ce challenge).
Et en plus on a même croisé le Père Noël en short !


_________________
Daniel_56

Daniel_56

Date d'inscription : 11/09/2017
Localisation : Golfe du Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche nordique du Haras de Hennebont

Message par Daniel_56 le Mar 12 Déc 2017 - 13:46

En complément, quelques éléments sur le parcours :

15,01 km annoncés par l'organisation, 14,98 km à ma montre : à quelques mètres près nous sommes en phase  Very Happy
Dénivelé positif de 316 m (à St Nolff - ma précédente marche chronométrée - j'avais déjà trouvé que cela montait mais il n'y avait finalement "que" 229 m de dénivelé positif)


Parcours autour de la rivière du Blavet


Un profil bien accidenté

_________________
Daniel_56

Daniel_56

Date d'inscription : 11/09/2017
Localisation : Golfe du Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche nordique du Haras de Hennebont

Message par Yann le Mar 12 Déc 2017 - 18:11

Lue et relue
Excellent
Merci

Yann

Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche nordique du Haras de Hennebont

Message par mICHEL02 le Mar 12 Déc 2017 - 21:35

C'était en direct de Hennebont par notre envoyé spécial Daniel qui se trouvait au cœur du peloton cheers
Super ton très complet reportage, ça donne envie Very Happy

mICHEL02

Date d'inscription : 15/08/2017
Age : 66
Localisation : HIRSON 02

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche nordique du Haras de Hennebont

Message par Angel le Mer 13 Déc 2017 - 17:06

"Merci pour ce moment" Very Happy de course
et bonne moyenne avec 300m de denivellé
Nordiquement

Angel

Date d'inscription : 31/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche nordique du Haras de Hennebont

Message par Daniel_56 le Mer 13 Déc 2017 - 17:41

@mICHEL02 a écrit:C'était en direct de Hennebont par notre envoyé spécial Daniel qui se trouvait au cœur du peloton cheers
C'est sûr, j'aurais du mal à vous raconter ce qui s'est passé devant ... je les ai vite perdus de vue Laughing Laughing Laughing .
Pour l'instant pas de nouvelle marche chronométrée inscrite à mon agenda ... mais nul doute qu'il y en aura en 2018. Je reviendrais probablement faire celle-ci pour voir si j'ai progressé. je suis persuadé que lorsqu'on a déjà fait une fois le parcours, on gère mieux son effort les fois suivants.

_________________
Daniel_56

Daniel_56

Date d'inscription : 11/09/2017
Localisation : Golfe du Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche nordique du Haras de Hennebont

Message par Foncine le Mer 13 Déc 2017 - 18:09

Félicitation, car il fallait déjà y aller.
J'ai vu les résultats par ailleurs, ils marchaient vite devant, trés vite : 1H43 pour 15 km avec du denivellé (300 m) Surprised
Et effectivement, connaitre le parcours est un avantage indéniable

_________________
Foncine
avatar
Foncine

Date d'inscription : 13/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche nordique du Haras de Hennebont

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum